Timeline : Où et jusqu’à quand skier ?

Encore perplexe à l’idée d’aller skier ? Découvrez les destinations incontournables à privilégier pour la pratique de cette discipline. Trouvez également l’époque de l’année la plus favorable à l’exercice de ce sport.

Où skier ?

Durant la période estivale, les Deux-Alpes figurent parmi les plus grands glaciers skiables du continent européen. Le domaine implanté en Isère possède 90 ha de pistes balisées, sans oublier le massif de la Meije et les Écrins. Ensuite, le glacier de la Grande Motte dévoile 20 km de pistes localisées à 3000 mètres d’altitude. L’emplacement compte également 12 remontées en plus d’un snowpark. Une autre option est de se rendre à Val-d’Isère. La station révèle un glacier qui ouvre ses portes pendant tout l’été. L’endroit est accessible entre juin à juillet. Vous profitez d’un choix multiple entre 3 pistes sur le glacier du Pisaillas.

Si vous souhaitez bénéficier d’une séance de glisse à prix réduit, privilégiez les destinations discounts telles que Gresse en Vercors dans les Alpes, Les Vosges et le Jura. À l’inverse, les Alpes du Nord ainsi que l’Auveregne et les Pyrénées affichent des coûts assez exorbitants. Dans le cas où vous hésitez encore à choisir, pensez à La Plagne et à ses 425 km de pistes skiables. Orientez-vous aux pistes à Chamonix pour pouvoir admirer les paysages paradisiaques ainsi que les hôtels haut de gamme. Val Thoren est aussi une destination pas chère comptant des hôtels tout confort.

Quels sont les critères de choix de la date ?

La fixation de la période pour skier nécessite quelques réflexions. En effet, le choix repose sur quelques critères, dont l’enneigement. Il s’agit de la qualité et de la quantité de neige disposée sur les pistes. Bien sûr, le volume dépend de la météo et de l’altitude du domaine. Généralement, un emplacement niché entre 1200 à 1400 m d’altitude peut présenter un manque de neige. Néanmoins, certains établissements sont équipés de matériels de production artificielle qui complètent le volume manquant. Puis, la météo se trouve parmi les critères majeurs à considérer. Les conditions météorologiques impactent sur la température, le coucher et le lever du soleil.

Avant de fixer une date, pensez également au nombre de touristes. Si la période pour skier se situe en pleines vacances, les domaines skiables seront assurément bondés. Un emplacement noir de monde implique des heures d’attentes, des embouteillages, des chambres occupées et des prix onéreux. Afin d’éviter ces désagréments, préférez une date hors-saison. Étudiez la vie dans les stations. Effectivement, certains domaines ouvrent uniquement durant les sports d’hiver et se ferment en fin de vacances. N’hésitez pas à opter pour les grosses stations, si besoin.

Quand skier ?

Pour profiter d’une séance de ski, le mois de décembre constitue une période idéale. À ce moment de l’année, l’ambiance se concentre sur les fêtes de Noël et de fin d’année. Cependant, cette époque est marquée par des jours courts et des stations pleines à craquer. Bien que les prix restent moyens à Noël, le Nouvel An engendre une hausse considérable du coût d’hébergement et de restauration. Afin de fuir ces ennuis, il est préférable de skier pendant les vacances en janvier. Cette époque affiche un bon tarif. De plus, la neige est encore présente et les touristes se raréfient. Seul inconvénient, les jours se raccourcissent.

Février semble également une période favorable à la pratique de sports de glisse. D’autant plus que la qualité et la quantité de neige restent encore optimales. Mars marque la fin de la saison et les vacanciers commencent à partir. De plus, les jours se rallongent. Néanmoins, le volume de neige se réduit considérablement. Par ailleurs, avril invite au ski nautique, car les domaines de basses altitudes ne sont plus skiables. Ces emplacements sont d’ailleurs fermés. À cette époque, les touristes quittent déjà les lieux et les prix deviennent ainsi plus abordables.

Existe-t-il des voyagistes spécialisés dans les séjours à la montagne ?
Quels champignons comestibles cueillir en montagne ?